La cuisine totalitaire
Roman traduit de l'allemand par Max Stadler et Lucile Clauss
ISBN: 
978-2-84720-260-1
192 pages - 19 €
format 13x22
Septembre 2012


N’allons pas croire que les Russes ne mangent que du caviar
! Bien au contraire, en Russie, le véritable symbole du luxe et d’un art de vie distingué, c’est l’ananas. Voilà un bel exemple de notre inculture quant à l’art culinaire de l’ex-U.R.S.S. Grâce à Wladimir Kaminer, cette période est tout à fait révolue.
«
Pour organiser un dîner russe chez soi : il suffit d’acheter beaucoup d’alcool, des cornichons, d’appeler ses amis, d’inviter les voisins, de mettre la musique à fond et voilà, le tour est joué. »

Par de nombreuses anecdotes truculentes, Wladimir et Olga Kaminer nous rafraîchissent la mémoire sur l’histoire mouvementée de ces pays marqués par le sceau du socialisme. Des rencontres inoubliables avec la cuisine soviétique et des recettes originales, rehaussées avec humour par les illustrations de Vitali Konstantinov : un vrai régal ! 

La presse et les libraires en parlent: 

La République des Pyrénées « Par de nombreuses anecdotes truculentes, rythmées par d’anciennes recettes de cuisine locales, les auteurs nous rafraîchissent la mémoire sur l’histoire mouvementée de ces pays. »

Métro  « Gros succès en Allemagne, La cuisine totalitaire est aussi drôle qu’instructive, joliment illustrée par Vitali Konstantinov. Le ton potache ne fait pas oublier qu’un livre de recettes est toujours ethnographique, dis-moi ce que tu manges, je te dirai comment tu vis... »

Ouest France « Par de nombreuses anecdotes truculentes, Wladimir et Olga Kaminer nous rafraîchissent la mémoire sur l’histoire mouvementée de ces pays marqués par le sceau du socialisme. Des rencontres inoubliables avec la cuisine soviétique et des recettes originales, rehaussées avec humour par les illustrations de Vitali Konstantinov: un vrai régal ! »

Avantages « Traité sur un ton potache, ce livre truffé d'anecdotes déjantées décrit la gastronomie de l'ex-empire soviétique, de l'Arménie à la Géorgie. Ours, oie sauvage, oignon et vodka… Le caviar ? Oubliez ! L'aliment le plus bling-bling chez les Russes, c'est l'ananas. Un régal. »

Libération Champagne et L’Est-Éclair « Un livre qui ne manque pas de piquant, des entrées aux desserts les plus variés. Un petit régal de traditions et de saveurs. »

Trends in Monaco « Dans ce livre, les auteurs nous guident, nous pauvres profanes, à la découverte de la cuisine soviétique à travers de nombreuses recettes traditionnelles ou originales qui dépoussièrent les idées reçues et les clichés qui planent sur la cuisine de l’ex-URSS, le tout, illustré avec humour par Vitali Konstantinov. »

On va déguster - France inter « Humoristique et décapant ! […] Ces recettes sont surtout un prétexte à des récits très amusants, très drôles et parfois très émouvants sur l’ex-URSS. […] Un récit touchant. »

Blog Quand l’appétit va « Les deux auteurs malicieux nous embarquent dans un voyage drôle et très intéressant en ex-URSS. […] Plein d’histoires drôles qui en disent beaucoup sur ces contrées et leurs habitudes alimentaires.»

Stuttgarter Nachrichten « Vous trouverez dans ce livre des recettes pour rire à satiété. »

Berliner Zeitung « Kaminer a rassemblé les meilleurs plats soviétiques, et sa femme Olga se porte garante de leur sérieux. […] Il relève le tout, dans son style laconique, d’histoires absolument hilarantes et vécues. »

Westdeutsche Zeitung « Une cuisine astucieuse pour apporter du réconfort, aussi savoureuse que la vérité. »

Frankfurter Rundschau « Chaque imbécillité de ce monde paraît en valoir la peine lorsque Kaminer les perçoit. » 

Extrait lu
Écouter un extrait lu par
Bibliographie de
Wladimir Kaminer
  • Russendisko Gaia Éditions