La Terre peut bien se fissurer
Roman traduit du suédois par Philippe Bouquet
ISBN: 
978-2-84720-091-1
352 pages - 21 €
format 13x23
Mai 2007


Dans une maison perdue en pleine forêt, Tore, un ancien junkie, tente de se réconcilier avec l'existence. Il se lie d'amitié avec un vieux voisin fermier qui vit dans la nostalgie des temps révolus où les gens s'entraidaient. Tore rêve de retrouver Eva, la mère de son fils Chris, de reconstruire sa vie de famille jusqu'à présent ratée, et aussi de restaurer son image aux yeux de la société.

Près d'Uppsala, un couple apparemment sans histoire est découvert sauvagement abattu. Peu de temps après, une jeune infirmière est assassinée en plein centre-ville. Plus de cadavres que d'indices: seule certitude, c'est la même arme qui a été utilisée.

La jeune et talentueuse Ann Lindell est chargée de l'affaire et dirige son équipe criminelle avec maestria.

Tantôt par le regard du tueur, tantôt par celui de l'enquêtrice, Kjell Eriksson entraîne son lecteur dans une spirale infernale qui, sur fond de critique sociale, pose la question de la «vraie victime» et souligne l'infime différence qui, bien souvent, sépare le meurtrier du citoyen ordinaire.

Bibliographie de
Kjell Eriksson
  • L’homme des montagnes  Gaia Éditions