Vodka, pirojki et caviar
Vodka, pirojki et caviar Gaia Éditions
Polar traduit du norvégien par Loup-Maëlle Besançon
ISBN: 
978-2-84720-427-8
304 pages - 21 €
format 15x24
Mai 2014

 

Knut émerge au Polar Hotel avec une bonne gueule de bois. La réalité a tôt fait de le rattraper : les Russes ont signalé un accident mortel devant la mine.
Sur l’archipel du Svalbard gouverné par les Norvégiens, la ville russe de Barentsburg est comme un iceberg. Inquiétante, imposante, elle a sa partie cachée. Située à quelques dizaines de kilomètres de Longyearbyen, mais accessible uniquement par hélicoptère — quand le temps le permet. C’est un Knut nauséeux qui s’embarque pour vingt minutes dans les airs… La petite réception organisée par le consul et un interprète, avec vodka, pirojki et caviar, semble destinée à l’amadouer.
Bientôt, la tempête se lève et la neige s’abat sur les fjords. Knut se retrouve coincé dans la ville minière à moitié désaffectée, sans chargeur pour son portable. Il est un étranger au sein d’une communauté hostile, pris en étau entre les majestueux glaciers et la mer opaque.
En Arctique, en plus du froid, vous avez deux ennemis.
Le vent.
Et l’angoisse.

La presse et les libraires en parlent: 

Ouest France « Un polar délicieusement glacial. »

Le Quotidien du pharmacien « Coincé par la tempête, étranger au sein d'une communauté méfiante, écrasé par les majestueux glaciers et la mer opaque, [Knut Fjeld] trouve, en dépit de la vodka et autres douceurs qu'on lui propose, que cela sent le meurtre. »

Page des libraires « Une fois de plus, la géopolitique et l'histoire du monde se télescopent dans un polar très réussi. […] Courez découvrir Vodka, pirojki et caviar. Et si vous n'aimez pas les polars nordiques… courez quand même, vous changerez sans doute d'avis. »

danactu-resistance.over-blog.com « Une fois la lecture achevée, une seule envie, lire les deux autres romans de Monica Kristensen déjà parus chez Gaïa : Le sixième homme et Opération Fritham . »

Myriam Chaplain Riou, Agence France Presse Mondiale « Une plongée dans un monde glacial et fascinant. »

Cécile Pellerin, actualitte.com « Après la lecture, il est  fort possible qu'un verre de vodka Streletskaya, accompagné de pirojki à la viande (à défaut de caviar) soient nécessaires pour se remettre de la réalité particulièrement expressive et convaincante de trois autres meurtres successifs, de plusieurs chutes dans l'eau glacée, de gerçures aux pieds ou d'un accident de motoneige, voire même de la menace d'un ours polaire attiré par l'odeur de nourriture de la cantine d'un navire de scientifiques. »

La Montagne (paru aussi dans Le quotidien, Le centre populairePresse Océan et Le Télégramme) « Dépaysement et frissons garantis avec ce polar venu du Nord, dans lequel se télescopent avec maestria géopolitique et enquête criminelle.  »

Le Quotidien « L'énigme est bien ficelée, construite avec méthode, délivrée au lecteur avec une intelligence narrative jamais démentie. Bref, on ne s'ennuie pas. Et c'est tant mieux. »

Émission Polarisation, Radio Zinzine « Dépaysement total garanti. »

Site livres.blogs.courrierdelouest.fr « Dépaysement garanti, au milieu des fjords et des verres de vodka. »

Bibliographie de
Monica Kristensen
  • Vodka, pirojki et caviar Gaia Éditions
  • Opération Fritham Gaia Éditions