Nos bras sont si courts
Roman traduit du néo-norvégien par Terje Sinding
ISBN: 
2-84720-031-2
17 €
format 13x19
Octobre 2003


Ils sont tous deux en première année de fac à Bergen.
Ils ont quitté Val-des-Brumes, leur bled paumé enfoncé dans une vallée de l'ouest de la Norvège.
Car pas question pour Olgjer de devenir fermier comme tous les hommes du coin, ni pour Liv d'éplucher des choux-raves à la coopérative comme toutes les femmes du patelin. Non! Eux veulent É-TU-DIER !
Sauf que. Pleins d'entrain et de joie de vivre, ils se sentent quand même un peu seuls à la ville, seuls en amour, seuls dans leurs études, seuls dans leur sexualité, seuls tout court.
Ha ha ha ! Ils se croyaient plus malins que les autres !? Elles rigolent bien, les deux pimbêches qui passent leur temps à les épier, pour mieux tout rapporter aux habitants du village si inquiets pour leur progéniture partie dans la grande ville dangereuse.
Mais qui se moque de qui? Et si l'enfer, ce n'était pas la campagne, mais la ville?
Que faire de cette existence immense, qui regorge de réjouissances et nous accueille à bras ouverts? Alors que nos bras sont si courts.

Bibliographie de
Olaug Nilssen