Monica Kristensen (Norvège)

Monica Kristensen  est née en Suède et a grandi en Norvège. Glaciologue, elle est la première femme à avoir dirigé une expédition en Antarctique. Elle vit actuellement à Oslo. 

Le sixième homme s’inscrit dans une série de polars se déroulant au Svalbard. Une région que connaît très bien l’auteur puisqu’elle a séjourné pendant six ans dans cet archipel le plus septentrional d’Europe, situé à la jonction des océans Atlantique et Arctique.


 

Entretien avec l'auteur: 

Dans quelles circonstances avez-vous imaginé l’histoire du Sixième homme ?

Il y a de nombreuses années, alors que je skiais vers le pôle Sud (en compagnie de trois autres scientifiques et 22 chiens de traîneau), j’ai profité des longues et vigoureuses journées de voyage pour laisser vagabonder mon imagination. M’est venue l’idée d’une collection de polars originaux qui, tous, se dérouleraient en territoires polaires, des contrées où les opportunités de perpétrer un meurtre sont somme toute assez limitées !

Depuis votre retour, cette idée a fait son chemin...

Je souhaite avant tout décrire comment un environnement aussi dur que beau peut influencer les personnes qui l'habitent. Les conditions de vie y sont extrêmes : une obscurité complète pendant quatre mois d'hiver, le soleil de minuit en été, des tempêtes de neige destructrices, l'isolement du continent, des ours polaires dangereux qui rôdent dans les zones d'implantation. Les accidents sont fréquents, et on peut facilement camoufler un meurtre en accident. Les gens ont tendance à s'occuper de leurs petites affaires. Tout le monde sait la plupart des choses qu'il y a à savoir sur chacun, mais presque rien n'est dit de vive voix. L'isolement, le danger, le cadre magnifique, des sentiments forts et l'amitié : voilà les ingrédients que je cherche à combiner dans mes enquêtes à huis-clos.

J'ai aussi envie de partager la joie de conduire un attelage de chiens de traîneau, de parler des glaciers, de la neige, des aurores boréales – et du froid.

Quand avez-vous fait vos premiers pas d’écrivain ?

J’ai toujours écrit. À cinq ans, mon premier poème. Plus tard, un journal, des lettres, quantités de poèmes, nouvelles, idées de romans jetées sur le papier ? j’ai ainsi de nombreuses boîtes débordant de notes prises au cours de voyages, dans des restaurants, à l’occasion de lectures publiques ou lors de mes expéditions en Arctique et en Antarctique.
Cependant, écrire en vue d’une publication requiert beaucoup plus de sérieux. Écrire un roman est un chantier immense. J’ai été publiée pour la première fois en 1987, après plusieurs mois de travail intensif.

Comment choisissez-vous les livres que vous lisez ?

J'ai commencé à lire à cinq ans environ. Personne ne me disait quoi lire, et à la bibliothèque, j'ai rapidement eu librement accès à la littérature supposée pour adultes. Il y a certains livres que je n'aurais sans doute pas dû lire si jeune (entre sept et dix ans), par exemple À l'Ouest, rien de nouveau de Erich Maria Remarque, mais j'adorais lire de la philosophie (bien que j'ai trouvé Sartre ennuyeux, alors), des histoires d'aventure, des romans classiques, des livres sur les mathématiques, le tout dans un innocent mélange. J'ai lu La théorie de la relativité restreinte et générale d'Albert Einstein, qu'il a conçue comme un guide de voyage à travers l'Univers, et j'ai été enchantée de voir ô combien la nature pouvait être passionnante !

Bibliographie deMonica Kristensen
  • L'expédition Gaïa Editions
  • Vodka, pirojki et caviar Gaia Éditions
  • Opération Fritham Gaia Éditions
Rencontres avec Monica Kristensen

Festival International des Littératures Policières de Toulouse, Toulouse (31)

Du Vendredi 6 Octobre 2017 au Dimanche 8 Octobre 2017

Forum de la Renaissance
31000 Toulouse
Renseignements