L'incendiaire
Roman traduit de l’islandais par Éric Boury
ISBN: 
978-2-84720-110-9
352 pages - 22 €
format 13x24
Octobre 2010

Les Islandais de Seyðisfjörður redoutent les incendies criminels qui menacent depuis quelque temps leur bourgade. Smári, le brigadier-chef, est doté d'une intime connaissance des protagonistes. Presque trop intime. Appelé en renfort de Reykjavík, l'inspecteur Valdimar Eggertsson apporte un regard d’étranger, d’homme de la capitale. Deux hommes que rien n’oppose, sauf peut-être un bon verre de Pilsner sans alcool, péché-mignon de Valdimar, et qui laisse plutôt Smári de glace…

Le mot de l'auteur
Gaïa : Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce roman ?
J. H. Stefánsson : Tout un tas de raisons, je pense. Certai­nement ma fascination pour les petites bourgades et les effets que peuvent avoir les affaires criminelles irrésolues sur leurs habitants.
Gaïa : Comment écrivez-vous ? Dans quelles conditions ?
J. H. Stefánsson : Quand j’écris, j’improvise beaucoup. Sans chercher à fixer au préalable une idée directive ou une trame que,  je ne tiendrais pas de toute façon. Quand j’écris, j’aime être seul, “off-line”, pour ne pas être dérangé. Et j’ai pris l’habitude d’écouter de la musique quand je travaille.

La presse et les libraires en parlent: 

Presse étrangère

Þórarinn Þórarinsson, Fréttablaðið « Le livre est un bouillonnement de passions enflammées, de haine, d’obsessions, de jalousies agrémentées d’une petite touche de folie. Jón Hallur mélange tous ces ingrédients en un roman policier extrêmement bien écrit, ce qui fait de Brouillages un livre à la fois littéraire et très captivant. »

Brynhildur Björnsdóttir, Birta « Jón Hallur est surnommé le prince héritier du roman policier islandais et il mérite amplement son titre. »

Bibliographie de
Jón Hallur Stefánsson