On est forcément très gentil quand on est très costaud
Roman traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud
ISBN: 
2-84720-054-1
19,50 €
format 13x19
Octobre 2004


La mère a encore atterri dans un patelin perdu d'où elle ne peut repartir. Pourquoi est-elle toujours entre deux trains vers l'un ou l'autre de ses enfants?
La soeur n'a pas téléphoné pour lancer l'invitation du réveillon de Noël. Pourquoi est-elle devenue infirmière et non star de la pop music comme elle le promettait, adolescente ?
Le narrateur a réalisé son rêve d'enfant, travailler à la radio et vivre en ville. Mais pourquoi avoir accepté de cet homme de faire un tour en voiture ? Et pourquoi ne va-t-il pas bien ?
À la faveur d'un bloc oublié sur la table, il va écrire et se souvenir de son enfance avec sa mère et sa soeur.

Ce roman tout en allusions et en parallèles nous parle. Il nous parle d'amour et de réconciliation, de malentendus et de connivence. Et il nous parle des intermittences : ces gestes inconséquents que nous avons perçus comme des menaces, ces paroles méchantes que nous regrettons d'avoir prononcées, ces regards lourds de signification que nous n'avons pas eu la force de renvoyer.
 

Bibliographie de
Dag Johan Haugerud